Trump annonce des recours collectifs « majeurs » contre Twitter, Facebook et Google

Dernière mise à jour : 8 juil. 2021


Donald Trump a annoncé mercredi qu'il intentait des poursuites contre Twitter , Facebook et Google après que les entreprises eurent suspendu ses comptes de réseaux sociaux il y a six mois à cause de ses commentaires après l'incident du Capitole le 6 janvier.

S'exprimant depuis sa propriété à Bedminster, dans le New Jersey, Trump et son équipe ont déclaré que les poursuites visaient à protéger le droit à la liberté d'expression du premier amendement. Ils ont fait valoir que ses droits avaient été niés lorsque les trois grandes entreprises technologiques l'avaient interdit.

Trump a décrit les procès « majeurs » comme un « très beau développement » pour protéger la liberté d'expression aux États-Unis. Les poursuites seront déposées devant le tribunal de district des États-Unis dans le district sud de la Floride et demanderont à un juge d'ordonner l'arrêt immédiat de l'interdiction, de la censure, de la mise sur liste noire et de l'annulation présumées des sociétés de médias sociaux des personnes qui expriment des points de vue politiques en dehors du courant dominant.


Pour vous abonner à Epoch Times :









166 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout